La fin des années soixante et la dizaine qui suivie furent d’une richesse extraordinaire. Richesse par les épreuves, vitesse et endurance, où tout était prétexte à organiser une course. Et nombre de pilotes français s’illustrèrent et se couvrirent de gloire (n’ayant pas peur des mots…).
Pour beaucoup ce fut l’occasion de passer de la route “rapide” à la piste, et des bandes organisées (solidaires et pacifiques) passèrent de la Vallée de Chevreuse à la course sous tous ses angles. Certains se sacrifièrent et choisir d’immortaliser leurs semblables…
Les témoignages photographiques de cette époque ne manquent pas, le plus difficile étant de passer tout cela au scanner, de reconnaître les pilotes, de traiter les images, et de mettre le résultat en ligne. La bonne idée étant d’avoir stocké les images dans un endroit frais et sec, comme le recommandait les notices.
Cette fois je me suis attaqué aux diapositives classées par ordre alphabétique, par exemple “i” pour inconnus… Et c’est donc dans cet ordre que vous pourrez consulter ces dernières images, dernières car je n’ai plus rien d’autres dans le passé. Et c’est pour cela également qu’elles sont moins bonnes que celles classées par circuit. Dans un tri arbitraire, j’avais écarté ce qui ne me convenait pas.
Mais maintenant j’ai bien conscience d’être en possession de "collectors" et qu’un pilote, n’ayant jamais été dans la presse, sera ravi de se voir, même mal cadré et/où un peu flou, ou tout granuleux… Et je ne parle pas des machines où se côtoient Norton John Player, König, Segoni…
Dans ces années-là, nous avons subi les laboratoires qui régénéraient tardivement leurs bains = grains sur pellicule. Certains circuits nous obligeaient à mettre un doubleur de focale tellement nous étions placés loin (Paul Ricard), le résultat était désastreux, surtout quand le premier problème s'ajoutait au deuxième... Et je ne parle pas des Ektachrome “poussées” à 400 ISO et qui auraient nécessité un soin spécial au lieu d'un traitement "par-dessus la jambe".
Et il y a aussi la jeunesse du photographe débutant qui tremble d'émotion et d'excitation en se demandant pourquoi il n'est pas sur la piste à “tous les pourrir” ! Il y a un espace réservé à Michel Rougerie, ce qui n'empêchera pas quelques nouvelles images de Michel de se glisser dans la partie française...
Désolé pour ceux qui n'y seront pas, désolé pour ceux qui sont, par erreur, classés en étrangers (rare ça...), désolé Victor mais tu es classé dans les Français. Je n'ai jamais vu d'australiens avec une telle moustache gauloise :)

Tiens, une devinette, parce que vous faîtes déjà les malins sur ceux que je n'ai pas reconnus. Qui est ce pilote qui part en planche à moteur (et à roulettes...) ?


C'est tout chaud, et c'est ici !


C'est prêt, et c'est ici !


Inconnus, mais pas invisibles, cliquez ici !


Cliquez ici...


Et pour ceux qui désirent avoir les biographies des pilotes, ils peuvent aller chez Francis -> www.bike70.com


Le club Japauto est installé à cette adresse : perso.wanadoo.fr/1000vx-club


Parfois, mon jeune frère était présent, et il a déclenché aussi...


Attention, toutes ces images sont © Pierre GABRIELE, aucune utilisation sans un accord écrit de l'auteur...
Aucune utilisation sur Facebook n'est autorisée !
Le règlement sur Facebook indique que l'usage de photos fait perdre les droits d'auteur, ce qui est inadmissible !!

Pour une utilisation autre que personnelle, contactez-moi ici...